Logo citescope

Présentation du livre : écrivains d’Italie

15 mai 2023

Informations pratiques
La Maison de l’Italie à Paris organise une présentation littéraire organisée sous l’impulsion de l’éditeur Gianni Gremese, actif depuis plus de 10 ans sur le front français avec une collection, publiée par sa maison sœur Éditions de Grenelle, qui célèbre parfaitement le dialogue permanent entre l’Italie et la France dans le domaine de la littérature. Lors de cette soirée, les auteurs présenteront leurs textes, en présence de Philippe Vilain.
Le nouvel essai à paraître, intitulé Écrivains d’Italie, est l’occasion de rapprocher les deux pays en décrivant les complexités et les merveilles de l’écriture de fiction.
Dans ce recueil, qui fait la part belle aux écrivains italiens, Philippe Vilain a demandé à des écrivains français de décrire un écrivain italien qui a particulièrement marqué leur parcours d’écriture et qui a contribué à nourrir leur pratique et leur imaginaire. Dans Écrivains d’Italie, nous redécouvrirons ainsi, dans le désordre, différents écrivains célèbres ou plus confidentiels, comme l’italiano-ukrainien Giorgio Scerbanenco, maître du roman noir italien dans les années 70, comme la politiquement engagée Natalia Ginzburg ou comme Vittorio Alfieri, l’un des pionniers de l’écriture autobiographique. Notamment, nous parcourrons Naples à la recherche d’Elena Ferrante et retournerons à Turin dans le sillage du fantôme de Pavese, magnifiquement décrit par Pierre-Louis Basse. Nous écouterons Pierre Adrian évoquer Pier Paolo Pasolini, un écrivain avec lequel dialogue sa propre œuvre. L’occasion également de vérifier comment la pensée de Pasolini nous demeure essentielle pour penser le monde contemporain, la culture industrialisée et mercantile, en effet, nous ne pouvions faire, ici, l’économie d’un détour par l’œuvre de Pasolini, et de nous questionner à propos de la nécessité de retrouver le goût de l’essentiel, la poésie, par-dessus tout, par-dessus les toits du langage, des discours aseptisés par des rhétoriques consommatrices d’une sémantique vide. Pasolini nous est d’un grand secours pour repenser la société des luttes sociales, des classes déshéritées et des gouvernances managériales. Il est le poète de l’Héresie, le seul peut-être à s’engager courageusement dans la bataille de la pensée, à rendre grâce et poésie aux démunis des borgate et autres marginaux et minores du monde. De même au sujet de Primo Levi, dont Aomar Benkaci nous livre une brillante réflexion à l’heure où les guerres et les fascismes reviennent nous hanter.
Les écrivains sollicités dans le livre : Pierre Adrian, Patrick Autréauz, Mona Azzam, Pierre-Louis Basse, Aomar Benkaci, Marco Caramelli, Frédéric Ciriez, Mark Greene, Benjamin Hoffmann, Fabienne Jacob, Karine Miermont, Basile Panurgias, Magali Vilain et
Philippe Vilain.
Sous la direction de : Philippe Vilain

Date

Lundi 15 mai 2023

Horaires

18h

Tarifs

Gratuit
Entrée libre
Dans la limite des places disponibles

Maison de l'Italie

Demandez le programme

Restons en contact