Logo citescope

L’Europe, plus solidaire pendant la pandémie ?

10 juin 2021

Informations pratiques

table ronde en ligneen coopération avec l’ARRI et Boulevard Exterieur

avecEric Bonse, politologue et journalisteSébastien Maillard, spécialiste des affaires européennes, directeur de l’Institut Jacques Delors depuis 2017Stéphane Leneuf, rédacteur en chef adjoint au service politique de France InterTonia Mastrobuoni, correspondante du journal italien La RepubblicaDavid Capitant, professeur de droit public à l’Université Paris 1

Depuis le début de la pandémie, l’Union européenne doit faire face à une crise inédite au niveau sanitaire et socio-économique. Les États membres ont accueilli des patients des pays les plus touchés et ont fait le choix de poursuivre une politique commune en matière de vaccins. Après de longues négociations entre les « frugaux » et les pays du Sud, les plus touchés par la crise, l’Union européenne a présenté un plan de relance inédit pour surmonter les effets économiques de la pandémie. Cet accord doté de 750 milliards d’euros a été qualifié d’« historique ». Mais tandis que l’Europe est frappée par la troisième vague, la mise en place du fonds de relance risque d’être ralentie : le 26 mars, sa ratification a été suspendue par le Tribunal constitutionnel allemand en raison d’un recours contre la « communautarisation » des dettes des pays membres. Comment ce projet, aussi ambitieux que contesté, est-il perçu dans les différents pays membres ? L’Union européenne a-t-elle été solidaire face à la crise jusqu’à présent ? Et quel rôle l’axe franco-allemand joue-t-il dans la gestion de crise au niveau européen ?

Demandez le programme

Restons en contact