Logo citescope

La France et la dénazification de l’Allemagne après 1945

14 oct. 2020

Informations pratiques

Table ronde hybride : en présentiel et en ligne avec

Marie-Bénédicte Vincent, maître de conférences en histoire contemporaine a l’École normale supérieure, spécialiste de l’histoire de l’Allemagne au XXe siècle Jürgen Finger, directeur du département Histoire contemporaine de l’Institut historique allemand (DHIP-IHA) Caroline Defrance, historienne, spécialiste de l’Allemagne Sébastien Chauffour, conservateur aux Archives diplomatiques du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Hélène Miard-Delacroix (mod.), professeur d'histoire et de civilisation de l'Allemagne contemporaine à Sorbonne Université

L’ouvrage collectif (Peter Lang 2019) présente principalement la dénazification menée en zone française d’occupation en Allemagne. Il met l’accent sur les points communs, les différences et les interactions avec les pratiques menées dans les trois autres zones. L’ambition de la dénazification est immense : sanctionner pénalement les criminels, évaluer la compromission de plus de 8,5 millions d’Allemands membres du NSDAP, mais surtout – essentiel pour l’avenir – réformer et démocratiser la société allemande et réintégrer progressivement la plupart de ceux qui avaient été écartés au lendemain de la guerre. Avec le recul, si l’épuration a parfois été jugée bien limitée à l’Ouest, en zone française notamment, la démocratisation est un acquis durable de l’après-1945.

Et n'oubliez pas

Date

Horaires

Tarifs

Infos

19h30
Réservation nécessaire : sur le site internet, par mail ou au 01 44 16 13 00
Dans la limite des places disponibles
Accès gratuit

Maison Heinrich Heine

Demandez le programme

Restons en contact